News

Gimar & Co renforce ses compétences en accueillant les équipes d’AEC Fintech

Aleksandra Nikolic

07/22/2020

La boutique M&A Gimar & Co accueille AEC Fintech et ses fondateurs, Stéphane Olmi et Adrien Choquet, spécialisés dans l’accompagnement des institutions financières, fintech et assurtech. Objectif : constituer un pôle Finance pour conseiller le M&A et les levées de fonds d’un secteur en pleine disruption.

Gimar & Cie se rebaptise Gimar & Co à l’occasion de son rapprochement avec l’équipe d’AEC Fintech et se renforce ainsi dans l’accompagnement des institutions financières, fintech et assurtech. Créée en 1999, la boutique de M&A midcap Gimar & Cie a notamment développé au travers des missions réalisées une expertise dans les secteurs des banques, services financiers et assurances, des télécoms, de l’énergie et des infrastructures, de l’ingénierie et des services parapétroliers et de l’immobilier. Dirigé par l’ancien sénateur Philippe Marini et Christian Giacomotto, Gimar s’est bâti une réputation de conseil indépendant sur le midcap, où il peut combiner une très bonne expertise sectorielle avec l’implication de professionnels seniors sur les opérations en capital de ses clients. Une conception proche de celle de Stéphane Olmi, fondateur d’AEC Fintech avec Adrien Choquet (ex-HSBC).

Un esprit « boutique »
En créant sa boutique en 2016, l’ancien banquier M&A de Lazard et de Grant Thornton CF s’appuyait sur le constat que les grandes banques ne savent souvent pas comment « servir » le marché du smid en combinant un niveau d’expertise senior et une forte proximité avec des dirigeants qui attendent plus qu’une gestion de process. Le second constat tenait au rôle central de la digitalisation et à l’importance qu’elle allait prendre dans le secteur financier tout en réalisant, à l’occasion d’une mission, que la France disposait d’un tissu de belles pépites, avec peu de soutien public. C’est ainsi qu’AEC Fintech s’est constitué une expérience forte dans ce domaine, à partir de sa connaissance des grandes institutions financières « obligées de se digitaliser » et des jeunes entreprises innovantes qui bouleversent le secteur. La société a par exemple accompagné sur la durée la politique de build-up d’Apicil (Equitim, RocheBrune, FundShop, Skandia France, The OneLife Company…), dont le chiffre d’affaires est passé en quelques années de 1 à 3 milliards d’euros. Le conseil M&A a également travaillé avec de nombreux fonds de la place (Charterhouse sur l’acquisition de Siaci Saint Honoré entre autres) sur des dossiers de taille variable (entre 10 et 400 millions d’euros de valeur d’entreprise), ce qui le rend familier aussi bien des fonds de venture que d’acteurs spécialisés comme BlackFin ou Weinberg CP.

Une culture commune
Après plusieurs missions au cours desquelles les cofondateurs d’AEC ont croisé Olivier Jolain et Philippe Marini de Gimar, l’idée prend forme de la constitution d’un pôle Finance qui réunirait leurs compétences respectives. Partageant une culture commune de boutique « à l’ancienne􀀠»a,vec un mélange de collaborateurs très expérimentés et de plus jeunes férus de digital, l’idée a du sens, d’autant que les besoins sont urgents pour les grandes institutions financières de répondre aux défis du digital qui remettent en cause et « disruptent » beaucoup de leurs positions acquises. Le succès devrait être au rendez-vous pour l’équipe spécialisée de Gimar & Co, grâce notamment à sa très bonne connaissance d’un univers au contexte réglementaire important. Elle est capable de répondre aux demandes de dirigeants d’entreprise exigeants qui recherchent non seulement une véritable expertise, mais aussi la connaissance de tout un tissu de start-up innovantes qui ont du mal à apparaître sur le radar des grands groupes.

Par Franck Caron

Des questions ?